Dipingere l’Etruria

DIPINGERE L’ETRURIA

Sont présentées pour la première fois les reproductions des peintures étrusques qu’Augusto Guido Gatti (1863-1947) exécuta dans le premier quart du XXe siècle : aquarelles, calques, fac-similés sur toiles reproduisent les principales tombes étrusques alors connues. La Galleria delle pitture etrusche in facsimile qui ouvrit au Musée archéologique de Florence en 1928, constitue la dernière expérience muséale de ce type après celles du Vatican, de Munich, de Bologne, d’Orvieto et de Copenhague.

S’inscrivant dans l’histoire de la documentation archéologique, l’ouvrage illustre le travail du dessinateur florentin, afin d’illustrer une expérience muséologique, mais aussi de fournir un corpus inédit de reproductions de monuments peints, aujourd’hui fortement abîmés voire totalement disparus.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search